Corps attigés

triptyque, céramiques et tiges d'acier, 2016

Tels des corps évanouis, ces lourdes céramiques contraignent la tige d'acier qui flanche sous leur poids. Opposition des matériaux, communion et dépendance.

Après l'oubli, ma démarche se tourne vers sa continuité, une évolution de cette notion clef pour aller vers celle du lâcher prise. 

 

Malmenés, écrasés, assemblés, concentration bouillonnante.

 

Les formes organiques se révèlent toujours présentes dans mon travail, en connexion avec mes dessins, ces sculptures s'apparentent à des entrailles poétiques. 

© Tous droits réservés à Angèle Largy - 2019